Moi qui ai l'habitude de prendre ses billets un an à l'avance, je vais tenter de faire l'exercice inverse pour compenser ma paresse sur l'année dernière et tenter de regarder l'année par le rétroviseur. Oui, oui, c'est un peu comme les gâteaux d'or (1 et 2), mais bon, là, c'est juste pour parler de ce dont je me souviens…

Pour le coup, ce n'était vraiment pas la saison des grandes découvertes. Car au moment de citer les meilleurs moment, il me revient Two Cigarettes in the Dark (Pina Bausch, 1985), qui m'a aussi fait découvrir la chanson éponyme; la deuxième heure d'Elena's Aria (Anne Teresa de Keersmaeker, 1984), après une première heure de très lent début; la création de Sidi Larbi Cherkaoui/Damine Jalet sur le Boléro (Ravel, 1928). Bon allez, n'exagérons pas, c'est une création pour ce dernier, mais on va pas parler de découverte pour ces derniers, dont j'ai peut-être vu la moitié des créations… Il y a aussi eu le "Disabled Theater" de Jérôme Bel, qui a même eu droit à sa note de blog! Bref, c'est une saison très Usual Suspects.

Côté Opéra et classique, aucune mise en scène ne m'a pris par les tripes. Le régiment était certes beau, mais c'est finalement Joyce di Donato ensorcelant le TCE qui m'a marqué, et Veronique Gens me faisant découvrir Les Nuits d'Eté de Berlioz (première pièce que j'apprécie du compositeur).

La saison est donc terminée, et la nouvelle commence tout juste. L'occasion de donner un dernier soubresaut à mon blog, à moins que des changements ne me permettent de le raviver de façon plus durable.